La Cop 27 se heurte au mur des “pertes et préjudices”

Les désaccords entre pays du Nord et du Sud restent profonds. Le sommet climat va sans doute jouer les prolongations pour éviter le crash.

Fanny Petitbon, spécialiste du dossier des "pertes et préjudices" climatiques au Climate Action Network.
Fanny Petitbon, spécialiste du dossier des "pertes et préjudices" climatiques au Climate Action Network. ©Gilles Toussaint
Vingt-quatre heures avant l’échéance officiellement fixée pour sa clôture, le sommet climat de Charm el-Cheikh est dans un cul-de-sac, le projet de texte de conclusions proposé dans la nuit de mercredi à jeudi par la présidence égyptienne de la Cop 27 ne donnant satisfaction à aucun des 200 pays représentés en Égypte. “Il reste beaucoup de sujets ouverts...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité