Planète

La lutte contre le réchauffement climatique a franchi une étape importante avec l’entrée en vigueur, vendredi, de l’accord conclu à Paris en décembre 2015. Si les pays signataires tiennent leurs promesses, la hausse des températures se limiterait à deux degrés d’ici 2100.

De quoi, espère-t-on, ralentir le réchauffement climatique.

Dans cette quête, l’Inde, troisième pays émetteur de gaz à effet de serre, joue un rôle crucial. Un an après la signature de l’accord de Paris, le pays a réalisé d’importants efforts en faveur des énergies renouvelables.

En septembre, sa capacité de production électrique solaire a atteint le chiffre record de 8,6 GW contre 4,8 GW dix-huit mois plus tôt. Au 30 septembre 2016, l’Inde disposait de 45 GW de capacités installées d’origine renouvelable, se rapprochant ainsi de son objectif énoncé peu avant la COP 21 de développer, d’ici 2022, une capacité de 175 GW. Le pays mise sur l’énergie éolienne, solaire et la biomasse. Le plus gros effort porte sur le solaire dont la capacité devra atteindre 100 GW.

Maintenir la croissance

(...)