Il ne faut pas forcément aller dans le fin fond de l'Australie pour découvrir une nouvelle espèce: certaines sont apparues tout près de chez nous, relate Slate.fr.

Le Lesula

On commence notre présentation des nouvelles espèces à rejoindre l'humain sur la planète Terre avec un animal proche de nous: le singe. Les scientifiques ont découvert le Lesula, aussi appelé -terme plus technique- Cercopithecus lomamiensis. Lieu de la découverte? La République démocratique du Congo.

Comme de nombreux singes, son regard vous happe et vous intrigue mais c'est sa coloration inhabituelle qui a fait prendre conscience aux scientifiques que le Lesula n'avait peut-être encore jamais été répertorié.

C'est maintenant chose faite, et heureusement: le Lesula est déjà en danger, entre autre à cause des chasseurs locaux.

 

La mygale tigre d'Auburn

Aussi appelée Myrmekiaphila tigris. Découverte dans un jardin d’Auburn, en Alabama.

Les arachnophobes peuvent trembler: les mâles se déplacent en groupe à la recherche de partenaires. Ils meurent peu après l’accouplement, mais les femelles vivent entre 15 et 20 ans. Pas sûr que Spider-man vive aussi longtemps.

 

Paedophryne amanuensis, ou le double recordanimal

Cette espèce a été découverte en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle est non seulement la plus petite grenouille au monde mais aussi le plus petit vertébré connu. Les adultes mesurent entre 7 et 8 millimètres de long.

 

La fleur singe

Aussi appelée Mimulus peregrinus, cette superbe fleur a été découverte en Ecosse. Fruit d’un croisement entre deux fleurs, la petite plante a évolué pour vaincre son infertilité et se reproduire toute seule.

 

Le Brookesia micra, le plus petit reptile du monde

Ils étaient quatre espèces de caméléons à avoir été découvert cette année, à Madagascar, mais c'est lui le plus petit de la bande. D'ailleurs, c'est aussi lui le plus petit reptile au monde: les adultes mesurent à peine trois centimètres.

 

Nycticebus kayan, un loris à part

Ce qui était considéré pendant longtemps comme une seule et même espèce sur l’île de Borneo a été divisée en quatre espèces distinctes de loris lent, dont le Nycticebus kayan. Ces primates sont nocturnes, se baladent dans les arbres et ont une morsure vénéneuse.