Planète

Le nord de l’Inde est écrasé par une vague de chaleur. Une partie croissante de la population se tourne vers la climatisation, mais celle-ci consomme énormément d’énergie.

Il est 14 heures et le mercure dépasse déjà les 42 degrés à l’ombre. Les piétons ont déserté l’asphalte de Defence Colony, quartier huppé du sud de New Delhi et seuls quelques pédaleurs de vélo-taxis attendent des clients, épuisés. "C’est intenable de rouler sous cette chaleur, lâche l’un d’eux, le corps sec et la voix cassée. Je bois six ou sept litres d’eau par jour et ce n’est pas assez. Parfois ma tête tourne tellement que je tombe inconscient."

(...)