Le froment du futur aura du mal à se défendre face à la sécheresse

A quoi ressemblera le froment cultivé en Belgique en 2094 ? Les agriculteurs vont-ils devoir adapter leurs pratiques aux dérèglements climatiques attendus ? Ces questions commencent à trouver réponses grâce au travail des chercheurs de la faculté Agro-Bio Tech de Gembloux. Dans un laboratoire très spécial, l’écotron, au sein duquel on peut recréer un écosystème avec des conditions climatiques particulières, ils ont fait pousser du froment, comme si l’on était en 2015 et en 2094, selon des données fournies par l’Institut royal météorologique et un scénario d’anticipation météo du Giec, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. (...)

Le froment de 2094 cultivé dans l'écotron de Gembloux a mûri beaucoup plus vite que celui de 2015 mais la sécheresse n'a pas permis aux grains de se développer en nombre.
Le froment de 2094 cultivé dans l'écotron de Gembloux a mûri beaucoup plus vite que celui de 2015 mais la sécheresse n'a pas permis aux grains de se développer en nombre. ©GUILLAUME JC
A quoi ressemblera le froment cultivé en Belgique en 2094 ? Les agriculteurs vont-ils devoir adapter leurs pratiques aux dérèglements climatiques attendus ? Ces questions commencent à trouver réponses grâce au travail des chercheurs de la faculté Agro-Bio Tech de Gembloux. Dans un laboratoire très spécial, l’écotron, au sein duquel on peut recréer un écosystème avec des conditions climatiques particulières, ils ont fait pousser du froment, comme si l’on était en 2015 et en 2094, selon des données fournies par l’Institut royal météorologique et un scénario d’anticipation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet