Comment le lobby biotech s’efforce de faire autoriser les "nouveaux OGM"

L’Europe et ses États membres vont devoir se prononcer sur les controversées techniques de l’édition du génome et les produits qui en seraient issus, les "nouveaux OGM". Le secteur des biotechnologies fait pression pour leur dérégulation, selon des documents.

dpa-story: Crispr
©BELGAIMAGE
Le 30 avril 2021. C’est à cette date que la pièce qui se joue actuellement dans les coulisses européennes prendra place sur la scène publique, au grand jour. La Commission européenne devra dire clairement ce qu’elle pense de ce que certains appellent "les nouveaux OGM" ou "OGM cachés". Elle pourrait les autoriser et permettre à ces produits issus de l’édition génétique de ne plus obéir...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet