OGM en Belgique : "Il faut davantage de transparence dans le processus décisionnel"

Au fédéral, les OGM sont une "compétence partagée" entre trois ministres de partis différents.

OGM en Belgique : "Il faut davantage de transparence dans le processus décisionnel"
©D.R.
Dans ce dossier des "nouveaux OGM", les prochains grands rendez-vous après la publication du rapport de la Commission européenne le 30 avril et son éventuelle proposition de modification de la directive OGM seront les conseils européens agricoles et environnementaux, annoncés pour mai et juin. "Les premières positions vont se négocier à ces moments-là. On sait donc que la Belgique va devoir se positionner rapidement, avertit la députée fédérale Séverine de Laveleye (Écolo), qui suit le dossier. L’enjeu pour moi, comme députée,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet