Franz-Olivier Giesbert, un "embrouilleur" dans la peau d’un porc

Le journaliste et écrivain Franz-Olivier Giesbert sort ces jours-ci "Rien qu’une bête". Une fiction qui raconte la mue volontaire d’un homme en cochon d’élevage au nom de la cause animale. Entretien avec l’auteur, déclaré végétarien mais loin d’être "anti-viande".

Franz-Olivier Giesbert
©Johanna de Tessieres
"Je ne peux pas mourir car j’ai trop de projets !", lance Franz-Olivier Giesbert (Fog), 73 ans au compteur, fringant écrivain, journaliste et (ex) patron de presse, comme nous le rencontrons pour évoquer avec lui la sortie ces jours-ci de Rien qu’une bête (Albin Michel). Un thriller...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet