Avec le réchauffement climatique, des cultures plus précoces et plus vulnérables… au gel

Des scientifiques ont analysé la vague de froid du début du mois d’avril qui a fait de gros dégâts dans les vignobles français.

Avec le réchauffement climatique, des cultures plus précoces et plus vulnérables… au gel
©BELGA
Frappés par un épisode de gel aussi sévère que tardif au début du mois d’avril, les vignobles français ont enregistré de lourds dégâts qui, selon les premières estimations, se chiffrent à quelque deux milliards d’euros. Un...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet