Concentrations élevées en PFOS en Flandre: des mesures de précaution mises en place autour de l'ancienne papeterie de Willebroek

Des mesures de précaution ont été prises à Willebroek.

Concentrations élevées en PFOS en Flandre: des mesures de précaution mises en place autour de l'ancienne papeterie de Willebroek
©BELGA
Belga

Les habitants d'une zone entourant le Fabrieksloop et le domaine provincial Broek De Naeye à Willebroek (province d'Anvers) ont été invités par les agences flamandes des déchets (OVAM) et en charge de la santé (Agentschap Zorg en Gezondheid) à ne pas utiliser les eaux souterraines, à ne pas manger trop de légumes du jardin, à se priver des œufs de leurs poules et à régulièrement laver leur habitation à l'eau. Les deux agences se sont, pour ce faire, basées sur des données montrant une augmentation de la pollution au PFOS (acide perfluorooctanesulfonique) dans des échantillons de sol. La zone est située autour d'une ancienne usine de papier. Le Fabrieksloop et les bassins autour du site de l'ancienne usine de papier dans le domaine provincial Broek De Naeyer ont été inclus dans un projet pilote d'étude des eaux souterraines. "Les résultats de cette étude montrent des concentrations élevées de PFOS au niveau des fonds d'eau, des eaux de surface et dans le sol autour du site", affirme dans un communiqué Karl Vrancken, le chargé de mission du gouvernement flamand dans le dossier de la pollution au PFOS.

Le prélèvement d'échantillons supplémentaires sur une zone plus étendue à la fin du mois de juillet devrait permettre de dresser un état des lieux plus précis. Les résultats devraient être connus au cours de la première quinzaine de juillet.

La OVAM et la Agentschap Zorg en Gezondheid invitent cependant déjà un certain nombre de personnes vivant dans les environs immédiats à prendre des mesures de précaution dans leurs propres jardins et maisons. "Nous déconseillons aussi la consommation de poissons provenant des étangs et du canal voisins au niveau de la zone délimitée", ajoutent-ils.

Ces mesures de précaution pourront encore évoluer en fonction des résultats d'études.

La Ville d'Anvers prélèvera prochainement des échantillons de sol et d'eau souterraine à 14 endroits supplémentaires, dans des jardins partagés ou des terrains de jeux et de sport, notamment dans les quartiers de Linkeroever et Rechteroever.

Sur le même sujet