La photo d’un louveteau atteste de la première meute en Wallonie

Les loups Akela et Maxima des Hautes Fagnes ont donné naissance à des louveteaux.

placeholder

Une première depuis quelque 150 ans en Wallonie : un couple de loups a pu se reproduire à l’état sauvage. Trois louveteaux (au moins) sont nés sur le plateau des Hautes Fagnes. Le loup Akela, arrivé dans la région en juin 2018, avait été rejoint en décembre 2020 par la louve Maxima - la tradition belge est de donner des noms aux loups. Le couple qu’ils forment était régulièrement aperçu par les pièges photographiques, mais sans qu’il y ait d’évidence de reproduction, expliquait encore il y a quelques jours Alain Licoppe, responsable du Réseau Loup. Mais cela faisait environ un mois qu’on ne voyait plus que le mâle sur les photos, ce qui pouvait être un signe annonciateur d’une portée.

Pascal Ghiette, agent du département d’étude du milieu naturel et agricole a pu photographier un des nouveaux venus le 25 juin. "J’ai d’abord aperçu les deux adultes, à environ 100 mètres de moi. Puis j’ai vu du mouvement dans les hautes herbes, je me suis approché et j’ai aperçu une boule de poils, a-t-il expliqué à la RTBF. J’ai d’abord cru à un renardeau. Mais c’était bien un louveteau. J’en ai observé trois en tout".

Les louveteaux sont nés il y a quelques semaines et sont donc très vulnérables. Il ne faut surtout pas les déranger, insiste le scientifique.