Le gaz naturel, le couteau-suisse de l’énergie

Le gaz naturel répond au quotidien à quantité de besoins « basiques » : chauffage, cuisine, eau chaude… Mais ses usages sont bien plus riches que cela ! On le retrouve aussi dans les pompes à chaleur, la climatisation, les barbecues par exemple.

placeholder
© Ores
Adops

Le gaz naturel, une énergie bien plus créative qu’elle en a l’air !

Le gaz naturel est la source d’énergie préférée des Belges : à la fois économique, confortable et respectueux de l’environnement, il est aujourd’hui disponible dans 170 communes de Wallonie. Son succès est lié à son aspect pratique et sa polyvalence : on l’utilise, en effet, aussi bien pour le chauffage que la cuisine et l’eau chaude, mais aussi pour toute une série d’autres choses. Son prix est lui aussi abordable : annuellement, le gaz naturel est moins cher que d’autres sources d’énergie. Une nouvelle chaudière peut coûter entre 1.500 et 3.900 €. Cette somme peut être rapidement rentabilisée grâce aux économies réalisées et aux primes disponibles (notamment celles de 250 ou 400 € proposées par ORES, en cas d’installation d’un système de chauffage à haut rendement).

Barbecue au gaz naturel : une tendance qui monte

Le gaz naturel vous suit partout… Au jardin, le barbecue au gaz remporte de plus en plus de succès. Il faut dire que ses avantages sont nombreux par rapport à un barbecue au charbon de bois : peu de fumée, peu de nettoyage, et des grillades meilleures pour la santé…

Mais son principal atout est peut-être sa facilité d’utilisation. Il suffit, en effet, de tourner un bouton, de choisir la température, et le tour est joué. En une dizaine de minutes, il est prêt à cuire votre viande ou vos légumes de façon homogène.

Si votre maison est équipée en gaz naturel, c’est encore plus simple ! Vous ne devez alors même plus penser à acheter de bonbonne puisque vous pourrez le relier directement à votre installation principale.

Bref, avec un barbecue au gaz, vous avez tous les avantages d’un festin en plein air sans les inconvénients.

Enfin, last but not least, vos terrasses d’été pourront être sublimées par des torches ou des chauffage d’extérieur au gaz naturel, pour une ambiance encore plus cocoon.

placeholder
© Ores

Pompe à chaleur au gaz : une option à explorer !

Bien que plus connue en version électrique, une pompe à chaleur peut aussi fonctionner au gaz naturel. Les atouts de ce système sont pourtant nombreux ! En effet, une pompe à chaleur au gaz offre un meilleur rendement grâce à une double récupération de chaleur.

En effet, le gaz produit de la chaleur en brûlant. Et cette chaleur peut être, elle aussi, récupérée par la pompe à chaleur. Résultat : quelle que soit la température extérieure, la pompe à chaleur au gaz est capable de produire suffisamment de chaleur pour chauffer une habitation. Il s’agit aussi d’une solution idéale pour remplacer une chaudière classique : les pompes à chaleur électriques ne produisent pas toujours une eau de chauffage suffisamment chaude pour remplacer efficacement une chaudière classique. Pour y remédier, il faut alors augmenter la taille et le nombre des radiateurs. Avec une pompe à chaleur au gaz, par contre, aucun problème : l’eau est chauffée à plus haute température et fonctionne parfaitement en combinaison avec des radiateurs de taille classique.

placeholder
© Ores


Une climatisation au poil !

La climatisation au gaz gagne également de plus en plus de galons. Pour rappel, une climatisation au gaz est une pompe à chaleur de type air/eau ou eau/eau, fonctionnant au gaz naturel, dont le principe est inversé. La chaleur est prélevée à l'intérieur du logement, récupérée par un fluide frigorigène et rejetée à l'extérieur. Ceci permet de produire de l'air réfrigéré.

La chaleur ainsi prélevée peut également servir à produire de l'eau chaude sanitaire. Et comme le système est réversible, la climatisation au gaz peut aussi générer de la chaleur. En hiver, la climatisation au gaz sert donc de chauffage principal et ne nécessite aucun appareil d'appoint. Elle peut aussi être associée à un plancher chauffant/réfrigérant ou à des ventilo-convecteurs.

Il existe deux types de climatiseurs à gaz. Le premier, le climatiseur à gaz à absorption, comporte les mêmes éléments qu'un réfrigérateur comme le condenseur, le détenteur et l’évaporateur mais aussi des pièces nécessaires à des réactions chimiques. En effet, le brûleur à gaz provoque une réaction thermochimique avec le circuit frigorifique.

Dans le cas du climatiseur à gaz à compression, la compression est entraînée par un moteur à gaz à explosion et non par un brûleur à gaz comme dans le système précédent. Il fonctionne comme un climatiseur à moteur électrique, sans les inconvénients du coût de l'énergie électrique.

Le grand avantage d’une climatisation au gaz, c’est que le gaz est utilisé tout au long de l’année, que ce soit pour climatiser ou chauffer. De plus, ses performances sont régulières et les fluides frigorigènes inoffensifs pour l'environnement. Enfin, la climatisation au gaz, contrairement aux autres types de climatiseurs, est silencieuse. Évidemment comme le gaz naturel est moins cher que l'électricité, elle permet aussi de faire des économies, à long terme.