Certaines régions de Finlande vivent leur été le plus chaud depuis cent ans

Il fait chaud, trop chaud, en Finlande.

Certaines régions de Finlande vivent leur été le plus chaud depuis cent ans
© Shutterstock

Selon le média finlandais Yle, des températures record ont été enregistrées dans presque toutes les stations de mesure de Finlande durant les mois de juin et juillet. Pour arriver à cette conclusion, le média s'est basé sur un échantillon représentatif des stations de l'Institut météorologique finlandais.

Nouveaux records

En tout, les journalistes ont comparé 1338 relevés dans 20 stations de mesure différentes. Celles-ci ont été choisies pour leur répartition géographique dans tout le pays et pour la fiabilité de leurs données depuis des décennies. C'est par exemple le cas de la station Kaisaniemi d'Helsinki, qui mesure les températures depuis 1882, et de la station Tähtelä de Sodankylä qui le fait depuis 1908. Dans ces deux stations, la température quotidienne moyenne mesurée entre le 1er juin et le 21 juillet n'a jamais été aussi élevée qu'en 2021.

Un autre record a été battu cet été. Il s'agit de la plus longue période de temps "chaud", considéré par la Finlande comme une température supérieure à 25 degrés Celsius. La limite a en effet été dépassée chaque jour, entre le 18 juin et le 18 juillet, à la station de mesure d'Anjala.

Le changement climatique en cause

Selon le météorologue Ville Siiskonen, plusieurs facteurs pourraient être à l'origine de la vague de chaleur qui s'est abattue sur la Finlande. L'un d'entre eux est le changement climatique, qui a rendu la vague de chaleur un peu plus chaude qu'elle ne l'aurait été il y a 30 ans. 

"Certains éléments indiquent que le changement climatique pourrait rendre plus probable le fait que les systèmes météorologiques restent "bloqués"", a quant à lui déclaré le professeur Hannele Korhonen de l'Institut météorologique. "Mais nous n'en savons pas assez à ce sujet d'un point de vue scientifique". 

Le professeur Korhonen se montre malgré tout rassurant. Selon lui, ce genre de température n'est pas encore la "nouvelle normalité" pour la Finlande. 

Sur le même sujet