Aux États-Unis, des saumons meurent brûlés par une eau devenue bien trop chaude pour eux

Un association locale a diffusé une vidéo montrant cette triste réalité dans un affluent du fleuve Columbia, au nord-ouest des États-Unis.

Aux États-Unis, des saumons meurent brûlés par une eau devenue bien trop chaude pour eux
©YOUTUBE

Sur ces images partagées par l'association "Les gardiens du fleuve Columbia" ("Columbia Riverkeeper" en anglais, ndlr), on voit une dizaine de saumons rouges très affaiblis, nageant dans les eaux d'un affluent du fleuve Columbia. Ce qui frappe surtout, ce sont les lésions qui couvrent leurs écailles ainsi que les champignons qui s'y développent.


La cause ? La chaleur de l'eau qui atteint, lors de la prise de la vidéo, 21 degrés Celsius (70 degrés Fahrenheit). Il s'agit d'une température mortelle pour cette espèce. La loi fédérale américaine sur la pollution des eaux (Clean Water Act) établit ainsi le maximum à ne pas dépasser à 20 degrés (68 degrés Fahrenheit).

"Nager dans une eau aussi chaude, c’est comme si un être humain courrait un marathon à des températures supérieures à 40°C. La différence, c’est qu’un être humain a le choix, mais que ces saumons sont obligés de le faire. Soit ils réussissent, soit ils meurent", raconte Brett VandenHeuvel, directeur de l'association, avant d'expliquer que ces saumons se comportent désormais comme s'ils essayaient de quitter un bâtiment en feu.

Selon les gardiens du fleuve Columbia, cette température extrême est causée par les barrages, "qui créent de l'eau anormalement chaude en raison d'énormes réservoirs stagnants", ainsi que le changement climatique.

En 2015, 250.000 saumons rouges sont déjà morts dans le fleuve Columbia et ses affluents à cause d'un été particulièrement chaud. Les scientifiques prédisent que cela pourrait se produire de plus en plus fréquemment en raison du réchauffement climatique.

Sur le même sujet