Un éleveur des Hautes Fagnes victime d'attaque du loup : "C'est l'angoisse. On ne sait jamais quand il va revenir"

François Hendricks fait partie des éleveurs touchés par le loup à Jalhay. Il nous emmène dans sa pâture, qui s’étale le long d’une une petite route qui monte à travers la forêt des Fagnes, sur les hauteurs de Jalhay. Près de la lisière du bois, paissent tranquillement une cinquantaine de vaches Limousines bien reconnaissables à leur robe brune. C’est non loin des premiers arbres qu’il a trouvé un de ses veaux, le 27 septembre 2020. “Un jeune veau, un veau de 24 heures, explique-t-il. J’avais été dans ma pâture le samedi car j’avais une vache prête à vêler. Je suis retourné le dimanche midi. Je remarque qu’elle a vêlé mais je la vois un peu tristounette dans la prairie. Et à vingt mètres, je découvre le cadavre. Enfin, ce qui restait d’un cadavre, il restait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité