Près de la moitié des Américains ne croient pas que l'activité humaine est à l'origine du changement climatique

Et le pourcentage augmente encore chez les votants républicains.

Près de la moitié des Américains ne croient pas que l'activité humaine est à l'origine du changement climatique
©Shutterstock

Réalisé auprès de 1 000 Américains par YouGov pour Vice News, The Guardian et Covering Climate Now, les résultats de ce sondage interpelle. D'autant plus que celui-ci a été publié quelques jours seulement avant le lancement de la COP26 de Glasgow, où les dirigeants du monde entier doivent se réunir pour décider des mesures à mettre en place pour contenir le réchauffement climatique en deçà du seuil fixé par les accords de Paris en 2015.

Or, selon les résultats, les Américains sont encore 30,5% à ne pas croire au changement climatique. Ceux qui y croient ont quant à eux du mal à se mettre d'accord sur les causes: seuls 55% des répondants estiment que les activités humaines sont responsables du dérèglement climatique. Les 45% restants attribuent le changement climatique à des "changements naturels dans l'environnement" ou à d'autres causes, tandis que 8,3% d'entre eux nient purement et simplement l'existence.

Selon les résultats du sondage, les votants républicains (55,4%) sont plus enclins que les démocrates (17,2%) à croire que ce sont des "causes naturelles" qui ont entraîné le réchauffement de la planète. Les républicains sont les plus nombreux à nier l'existence du réchauffement climatique, avec près de 14% contre 8% de démocrates.

Sur le même sujet