L'ONU publie une campagne choc en vue de la COP26 (VIDÉO)

L'ONU a décidé de mettre en scène un dinosaure qui appelle les gouvernements du monde entier à "ne pas choisir l'extinction" de l'espèce humaine.

La Rédaction avec Belga

Le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) lance ce mercredi une campagne intitulée "Don't Choose Extinction" ("Ne choisissez pas l'extinction"). Pour illustrer son propos, le Programme a produit un court métrage mettant en scène un dinosaure qui prononce un discours devant l'Assemblée générale des Nations Unies afin d'exhorter les dirigeants du monde à renoncer aux subventions aux combustibles fossiles.

"Je vais être honnête une seconde avec vous. Vous avez une opportunité énorme en ce moment, alors que vous relancez vos économies et vous remettez de cette pandémie. C'est une grande chance pour l'humanité. Alors voici mon idée folle: ne choisissez pas l'extinction. Sauvez votre espèce avant qu'il ne soit trop tard", lance d'abord le dinosaure, après s'être introduit à l'Assemblée. Il exhorte ensuite les dirigeants à cesser de "se trouver des excuses". "Vous vous dirigez vers une catastrophe climatique et pourtant, chaque année, les gouvernements dépensent des milliards de fonds publics pour subventionner les combustibles fossiles. Pensez à toutes les autres choses que vous pourriez faire avec cet argent. Partout dans le monde, des gens vivent dans la pauvreté. Ne pensez-vous pas que les aider serait plus censé que financer la disparition de toute votre espèce?", conclut l'animal.

Plus de 420 milliards de dollars sont dépensés annuellement dans le monde en subventions de combustibles fossiles (pétrole, électricité produite par la combustion d'autres combustibles fossiles, gaz et charbon). Un montant plus de quatre fois supérieur aux 100 milliards de dollars annuels que les pays riches avaient promis aux pays en développement pour les aider à lutter contre la crise climatique, rappelle la Pnud alors que la question du financement climatique sera au cœur de la COP26 qui débutera ce dimanche à Glasgow.

"Le montant consacré directement à ces subventions pourrait permettre de financer l'acquisition de suffisamment de doses pour vacciner l'ensemble de la population mondiale contre la Covid-19, ou couvrir trois fois le montant annuel nécessaire pour éradiquer l'extrême pauvreté dans le monde", indique encore le Pnud.

En Belgique, la campagne sera lancée mercredi soir avec une projection lumineuse sur le bâtiment Marnix à Bruxelles. Un débat sur le thème du climat sera en outre organisé jeudi au Muséum des sciences naturelles de Bruxelles.