COP26: Les progrès wallons en termes d'énergie renouvelable sont insuffisants, pointe le secteur

"A la veille de la COP26 et deux ans après l'annonce d'engagements inédits pour diminuer nos émissions de gaz à effet de serre, les progrès wallons en matière d'énergie renouvelable sont largement insuffisants", dénonce jeudi Edora, la fédération des énergies renouvelables.

COP26: Les progrès wallons en termes d'énergie renouvelable sont insuffisants, pointe le secteur
©Flémal
Belga

"Et la détérioration récente du climat d'investissement dans les secteurs éolien et photovoltaïque ne participera certainement pas au renversement de cette tendance", ajoute-t-elle en appelant à "une prise de conscience collective de l'ensemble de l'exécutif wallon". afin "d'évoluer plus rapidement vers une économie locale, durable et décarbonée".

"Pour y parvenir, l'adoption de mesures urgentes de relance des filières renouvelables wallonnes reste essentielle", ajoute la fédération qui pointe, entre autres, l'insécurité juridique chronique dont souffre l'éolien et "l'absence de cadre de développement clair et objectif" pour les grandes installations au sol du secteur photovoltaïque .

Néanmoins, "il est encore temps d'agir", estime Edora. La fédération plaide ainsi pour "le déploiement d'installations solaires de grande taille et de nouveaux parcs éoliens wallons tout en développant les diverses sources de chaleur renouvelable ainsi que les réseaux de chauffage urbain".

"Les chantiers sont énormes mais la Wallonie a déjà prouvé par le passé sa capacité à rapidement trouver des solutions et à dégager des budgets jugés impossibles pour juguler les récents effets de la crise sanitaire ou des inondations. Il s'agit maintenant se montrer aussi proactifs face aux enjeux climatiques et de sécurité d'approvisionnement", conclut-elle.