Cop 26: A Glasgow, le ministre Henry annonce une augmentation du financement du Climat pour la Wallonie

La Wallonie va sensiblement augmenter, en 2022, le montant qu'elle consacre annuellement au financement climat à destination des pays les plus vulnérables aux changements climatiques, a annoncé mercredi le ministre wallon du Climat, Philippe Henry, lors de la COP26 à Glasgow.

Cop 26: A Glasgow, le ministre Henry annonce une augmentation du financement du Climat pour la Wallonie
©BELGA

"Nous avons décidé d'augmenter la contribution de la Wallonie de quatre millions d'euros en 2022, ce qui représente une augmentation de 50%", a annoncé le ministre wallon lors d'un "side event" consacré au financement international et organisé en marge de la COP26. "Nous savons tous que la question du financement est un sujet très important des négociations ici à Glasgow", a-t-il ajouté.

Le financement climat de la Wallonie, d'un montant de 8,25 millions d'euros en 2021, s'élèvera donc à quelque 12,5 millions d'euros en 2022.

En 2021, une part importante du financement wallon est allée au Fond d'adaptation (3,8 millions d'euros), alors que 2,7 millions ont été consacrés au Fonds pour les pays les moins avancés. Un million d'euros wallon a financé également l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena).

Du côté bruxellois, le financement climat est aussi en augmentation pour passer de 2,25 en 2020 à 2,75 millions d'euros en 2021. Le montant 2022 n'est pas encore connu car il déprendra de la négociation intra-belge sur les efforts climatiques, qui patinent actuellement, mais aussi de la répartition de l'enveloppe des revenus belges provenant de la mise aux enchères des droits d'émission liés au système d'échange de quotas d'émission de l'Union européenne.

Si les montants bruxellois peuvent sembler à première vue modestes, le Fonds d'adaptation a souligné que Bruxelles était son plus grand donateur par tête d'habitant, souligne-t-on dans les rangs bruxellois à la COP26. Ce fonds onusien est très important car il finance des projets et programmes visant à aider des communautés vulnérables de pays en développement à s'adapter aux changements climatiques.

Du côté fédéral, le gouvernement a annoncé dernièrement des efforts supplémentaires lui aussi. Le montant du financement climat versé par le fédéral a été porté à 100 millions d'euros en 2021 et sera encore relevé à 112,5 millions d'euros en 2022. En 2020, le montant était encore de 70 millions d'euros annuels.

Sur le même sujet