Covid-19: le volet de la COP15 biodiversité prévu en janvier repoussé à cause d'Omicron

Le prochain volet du sommet international COP15 sur la biodiversité, qui aurait dû avoir lieu en janvier à Genève, a été repoussé à cause des "incertitudes" liées au variant Omicron du Covid-19, ont annoncé jeudi les organisateurs de cet événement des Nations unies.

Covid-19: le volet de la COP15 biodiversité prévu en janvier repoussé à cause d'Omicron
©Shutterstock
AFP

"Les incertitudes créées par le variant Omicron et les restrictions de déplacement que cela a provoqué obligent à repousser les réunions en présentiel", prévues du 12 au 28 janvier à Genève, ont annoncé les organisateurs dans un communiqué, en indiquant que d'autres dates étaient à l'étude en mars.

Moins connue que la COP26 climat, dont la dernière édition a eu lieu en novembre en Écosse, la COP15 porte pourtant sur des sujets aussi cruciaux, comme la lutte contre les pollutions et la préservation d'une nature en bonne santé.

Sa tenue a été perturbée cette année par la pandémie de Covid, qui a provoqué plusieurs reports. Cette situation particulière a nécessité l'adoption d'un nouveau format en plusieurs temps.

La première partie a été organisée en Chine en octobre mais s'est tenue en partie en virtuel, une étape intermédiaire devait ensuite avoir lieu à Genève en janvier, et la dernière partie est prévue du 25 avril au 8 mai 2022 en présentiel à Kunming, dans le sud-ouest de la Chine, pour l'ensemble des délégations.

"Je suis convaincue qu'en temps voulu, avec résilience et détermination, lorsque nous pourrons nous rencontrer à nouveau en personne en toute sécurité, nous tiendrons ces réunions et avancerons dans notre voyage vers Kunming", a commenté dans le communiqué Elizabeth Maruma Mrema, la secrétaire exécutive de la Convention sur la diversité biologique (CDB), qui organise la COP15.

La CDB a été lancée au sommet de la Terre de Rio en 1992. Elle a été ratifiée par 195 pays plus l'Union européenne, mais pas les États-Unis ni le Vatican.

La Conférence des parties (COP) de la CDB réunit tous les deux ans les États signataires pour des négociations politiques.

La première partie de cette édition s'est achevée le 15 octobre avec l'engagement de la Chine à tout faire pour parvenir à un accord ambitieux pour sauvegarder la nature et apporter des financement, des progrès salués par les observateurs.

Sur le même sujet