Les papillons des villes volent plus longtemps qu'à la campagne, selon une étude de la VUB

Les papillons de nuit se sont génétiquement adaptés à la vie et au biotope de la ville. Ils y volent plus longtemps que leurs homologues de la campagne et commencent même leur phase d'hivernage plus tard, ressort-il jeudi d'une étude menée à la Vrije Universiteit Brussel (VUB) par le biologiste Thomas Merckx.

Les papillons des villes volent plus longtemps qu'à la campagne, selon une étude de la VUB
©Olivier Colinet
Belga

Les villes sont généralement plus chaudes que les campagnes environnantes. Cela crée une saison de croissance plus longue pour les insectes dans les villes. De nombreux insectes, dont plusieurs papillons diurnes et nocturnes, profitent d'une telle saison de croissance plus longue et produisent même une génération supplémentaire. Ce phénomène montre que les populations urbaines se sont adaptées au fil de l'évolution.

"Comme les villes offrent des environnements extrêmes à de nombreux organismes, cette évolution peut être très rapide : des modifications génétiques peuvent apparaître en cinq à dix ans seulement. C'est une idée fausse que l'évolution prend toujours des centaines d'années", explique Thomas Merckx.

Les résultats montrent maintenant pour la première fois que les chenilles des populations urbaines des espèces étudiées se développent en papillons adultes même avec une longueur de jour plus courte et donc plus tard dans la saison que les chenilles des populations rurales. En raison des températures plus élevées en ville, il est moins important que la saison estivale soit déjà bien avancée, car une génération supplémentaire de papillons adultes peut souvent encore se reproduire avec succès avant l'arrivée de l'hiver.

"Étant donné que l'étude s'est concentrée sur deux espèces et que toutes deux ont enregistré un schéma similaire, il est probable que de telles adaptations évolutives puissent se produire chez de nombreuses espèces qui parviennent à survivre en ville", conclut le biologiste de la VUB.