Des satellites pour mesurer les émissions de CO2 : "Pas pour fliquer les pays, mais les aider à réduire leurs émissions"

D’ici à 2026, l’Europe disposera d’un système de surveillance des émissions de CO2 d’origine humaine. "Le but est d’aider les pays à savoir si ce qu’ils rapportent correspond bien à ce qu’on observe dans l’atmosphère". Il y a des abus dans les inventaires.

Des satellites pour mesurer les émissions de CO2 : "Pas pour fliquer les pays, mais les aider à réduire leurs émissions"
Lors de l'accord de Paris en 2015, 192 pays ont promis de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et de faire des rapports sur leurs progrès de manière transparente et cohérente. Bien qu'il existe des lignes de conduite pour ces inventaires et cette surveillance de ces émissions, ces rapportages ont franchement leurs limites : impossibilité de comparer les pays car les méthodes diffèrent, difficultés de mesurer certaines sources,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité