Avec la plus grande usine mondiale de captage de CO2, l’Islande carbure contre le carbone

L’Islande héberge sur son sol la plus grande usine de captage de CO2 dans l’air et de stockage. Si cette technologie ne fait pas l’unanimité, elle s’impose peu à peu comme un des outils nécessaires pour contribuer à limiter le réchauffement.

Adossée à la plus grande centrale géothermique d’Islande, à proximité de Reykjavik, l’usine Orca permet de récupérer 4 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère par an. Un chiffre modeste.
Adossée à la plus grande centrale géothermique d’Islande, à proximité de Reykjavik, l’usine Orca permet de récupérer 4 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère par an. Un chiffre modeste. ©AP
Julie Renson Miquel © Libération
Les larges volutes de vapeur d’eau qui s’échappent de la centrale géothermique de Hellisheidi prennent une teinte rosée à mesure que le soleil fait son apparition derrière le volcan Hengill. À une trentaine de kilomètres à l’est de Reykjavik, le thermostat frôle les -10 °C en cette fin de matinée de décembre. Les randonneurs qui parcourent la région l’été ont laissé place à...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet