Quand la gourmandise du moustique devient son péché mortel

Des chercheurs suédois misent sur du "faux sang" pour attirer les moustiques vecteurs du paludisme et les tuer. Ces pièges sucrés toxiques sont améliorés à l’aide d’une molécule qui rappelle le goût des humains infectés. Une alternative aux pesticides.

Quand la gourmandise du moustique devient son péché mortel
La petite fiole de liquide rouge est à peine dans la cage que les moustiques viennent s’y agglutiner : avec un faux sang inoffensif pour l’homme et les autres insectes, des scientifiques basés en Suède espèrent porter un coup mortel aux "nuisibles" et au paludisme. Le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet