La limitation d'un pesticide "tueur d'abeilles" toujours bloquée par les États membres

La Commission européenne a déploré jeudi le blocage par des États membres (Conseil) de sa proposition visant à limiter l'utilisation du pesticide Sulfoxaflor aux serres permanentes, afin de protéger les insectes pollinisateurs.

Belga
La limitation d'un pesticide "tueur d'abeilles" toujours bloquée par les États membres
©Shutterstock

La Belgique fait partie des pays qui bloquent. La Commission "réitère sa demande aux États membres" de soutenir cette proposition, dans le cadre de ses stratégies agroalimentaires ("De la ferme à la table") et de biodiversité.

"Les conclusions scientifiques de l'Autorité européenne de sécurité des aliments montrent que l'utilisation du Sulfoxaflor en extérieur peut s'avérer nocive pour les bourdons et les abeilles solitaires", insiste la commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, dans un communiqué.

Un comité technique réunissant États membres et Commission a rejeté la proposition dernièrement. L'exécutif européen a donc annoncé qu'il saisirait le comité d'appel "pour faire pression en faveur d'une position protectrice des pollinisateurs."

La Belgique juge la proposition de la Commission "inutilement sévère", avait indiqué récemment encore le ministre fédéral de l'Agriculture, David Clarinval, à la Chambre. Le pays autorise une utilisation du Sulfoxaflor en extérieur, sous certaines conditions d'application de la substance, au grand dam des associations environnementalistes. Le ministre y voit notamment un substitut intéressant aux néonicotinoïdes utilisés dans la culture de betteraves sucrières.