Ce projet interuniversitaire veut inspirer les étudiants en économie et gestion

Une dizaine de professeurs, tous établissements confondus (UCLouvain, ULB, ULiège, UMons, UNamur, Ichec, Helmo et He2B), ont travaillé sur le thème de l'économie durable.

Ce projet interuniversitaire veut inspirer les étudiants en économie et gestion
©shutterstock

Cela fait 5 ans maintenant que l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares) lance des appels à projets visant à promouvoir le développement durable auprès des étudiants du supérieur. Marek Hudon, professeur à la Solvay Brussels School of Economics and Management (ULB), coordonne un collectif de professeurs ayant répondu à cet appel à projets et travaillé sur l'aspect "économie durable". Le but? Sensibiliser les étudiants d'économie et de gestion.

"Nous savons que les étudiants sont désireux d'avoir davantage de cours liés à la transition ou au développement durable", note le professeur. C'est le cas dans les écoles de commerce, en économie mais aussi chez les ingénieurs, et dans d'autres facultés encore. En 2019, un rapport de Rethinking Economics, une association d'étudiants, de chercheurs et de professionnels de l'économie dont le but est de repenser leur discipline, mettait déjà en avant ce constat. Sur 566 étudiants en économie interrogés en 2016-2017, la majorité estimait que les dimensions climatiques (78%) et les inégalités (70%) n'étaient pas suffisamment abordées dans leurs cours.

Ces dernières années, les établissements du supérieur ont toutefois mis de nombreuses choses en place. "Dans la plupart des universités et hautes écoles, il y a aujourd'hui des initiatives autour du développement durable", pointe Marek Hudon. "A l'heure actuelle, la majorité du corps académique s'accorde sur le fait que les cursus doivent évoluer et évoluent même si certains estiment que cela ne va pas assez vite. C'est un processus très complexe."

Inspirer les étudiants

Afin d'apporter leur pierre à l'édifice, une dizaine de professeurs (UCLouvain, ULB, ULiège, UMons, UNamur, Ichec, Helmo et He2B) ont créé des outils de sensibilisation qui mettent en avant les liens entre économie, écologie et société. "On a réfléchi ensemble les thèmes sur lesquels on voulait travailler", explique-t-il. "On voulait vraiment faire quelque chose d'innovant et d'inspirant pour les étudiants", poursuit-il. "On ne voulait pas qu'ils se sentent impuissants ou désespérés face aux défis posés par les changements climatiques." Les enseignants ont donc développé trois vidéos ayant pour thème "les communs", "la théorie du donut" et "les théories de la transition". Pour faire simple, ces trois vidéos thématiques ont pour but de lancer une réflexion sur ce qu'est l'économie et de présenter des modèles économiques alternatifs.

"Ces vidéos répondent au désir des étudiants d'aborder les aspects environnementaux et sociétaux dans leur cursus. Elles permettent en plus de réfléchir à l'actualité et de voir si d'autres modèles n'auraient pas pu être appliqués dans une situation donnée", détaille Marek Hudon.

Tous les professeurs qui se sont investis dans le projet et de nombreux apparus dans les vidéos espèrent que ce matériel sera utilisé par le plus grand nombre. "Ces capsules peuvent être utiles dans les facultés d'économie et de gestion, mais pas seulement", rappelle-t-il. "Elles sont pertinentes dans d'autres facultés où ces thématiques sont abordées. Et aussi dans un contexte non académique."

Cet appel à projets aura en tout cas permis à tous ces professeurs de travailler ensemble autour d'un thème qui leur tenait à coeur . "L’ambiance est excellente. Nous espérons continuer à travailler sur ces thématiques et garder cette dynamique d'une manière ou d'une autre", conclut Marek Hudon.

-> Le 26 avril prochain, une conférence de clôture sera organisée avec une intervention de Eva Sadoun (Co-fondatrice de LITA.co et du mouvement Impact France, auteure du livre « Une économie à nous »). Lieu : USQUARE (Bruxelles), début à 18h. Inscriptions via ce formulaire:https://bit.ly/3CVOjT4