La révolution de l’ADN environnemental : des enclos de Pairi Daiza aux rivières africaines, la spin-off E-Biom traque “l’ADNe”

Des biologistes ont démontré qu’il est possible de déceler l’ADN d’animaux d’un zoo dans l’air ambiant. Une spin-off de l’UNamur a testé la même idée à Pairi Daiza pour le sol et les animaux terrestres. L’ADN environnemental est en train de chambouler l’étude de la biodiversité.

La révolution de l’ADN environnemental : des enclos de Pairi Daiza aux rivières africaines, la spin-off E-Biom traque “l’ADNe”
C’est au parc animalier Pairi Daiza que le biologiste Jonathan Marescaux et ses collègues de la spin-off E-Biom, seule société privée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité