"J’ai fui les inondations mais ici, il faut affronter le manque d’eau": le dilemme des migrants climatiques au Mozambique

Le Mozambique est le pays d’Afrique continentale le plus touché par le dérèglement climatique. Dans le sud du pays, des habitants fuient les risques d’inondations et se retrouvent confrontés à la sécheresse.

En cet après-midi de mars où l’on frôle les 40 degrés, Titus, habitant de Chokwé, est venu à vélo se rafraîchir et se reposer sur la berge sableuse de la rivière Limpopo. Le célèbre fleuve africain long de 1600 kilomètres irrigue le sud du Mozambique, comme ici dans la province de Gaza. Juste en dehors de la ville de Chokwé, au cœur de la verdure, la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité