Le climat, grand perdant de l'élection présidentielle française ? "C'était maintenant ou jamais"

Le rapport du Giec donnait trois ans pour éviter le scénario du pire. En permettant à Emmanuel Macron et à Marine Le Pen de se hisser au second tour de l'élection, les Français ont-ils scellé leur avenir climatique ? Pour plusieurs organisations environnementales, les programmes des candidats sont insuffisants.

Le climat, grand perdant de l'élection présidentielle française ? "C'était maintenant ou jamais"
©MAXPPP, Michel Tonneau
Le rapport du Giec est sans équivoque. S'il est d'ores et déjà trop tard pour revenir en arrière, il faut agir sans attendre pour limiter les conséquences du réchauffement climatique. Il ne reste que trois ans pour pouvoir atteindre les objectifs de l'accord de Paris. Pour rappel, la France a pour...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet