Pas si facile de "verdir" et "bleuir" nos villes

Suite à son rapport consultatif pour "Plus de vert et de bleu dans nos villes", le Conseil supérieur de la Santé a organisé, jeudi, une journée d’étude sur le sujet. Pour le CSS, il faut suivre une politique progressive et adaptative.

Pas si facile de "verdir" et "bleuir" nos villes
©Shutterstock
Plus de vert et de bleu dans nos villes. Ainsi intitulé, un rapport du Conseil supérieur de la Santé (CSS) s'est penché en novembre dernier sur les bénéfices qu'apporte la nature, essentielle à la santé humaine, dans les zones urbanisées et densément peuplées. Ce fut, pour le CSS, l'occasion de compulser les publications scientifiques, dresser un état des lieux dans notre pays et suggérer des pistes pour mettre certaines choses en pratique. Tel un guide mis à disposition des autorités locales, des planificateurs...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet