Et si la Wallonie misait sur l’aquaponie ? "Une des difficultés, c’est qu’il faut être expert en plantes, en poissons et en bactéries"

Le projet de recherche Smart Aquaponics touche à son terme. Il a conçu une “App” pour faciliter la production de légumes avec de l’eau “enrichie” par des poissons. La Wallonie a un énorme potentiel.

Bettes, laitues, armoise, basilic… Dans sa serre de 300 m2 à Gembloux, le professeur Haissam Jijakli fait pousser des légumes, plantes médicinales et autres condiments à l’aide… de déjections de truites. Celles-ci s’ébattent à une cinquantaine de mètres de là, dans des cuves de plus...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité