L’appel à l’aide des peuples indigènes brésiliens : "Nous faisons face à beaucoup de discriminations, de violence et d’invasions de nos terres"

Une délégation brésilienne s’est rendue à Bruxelles pour plaider en faveur d’un renforcement de la loi anti déforestation de l’UE. Ils dénoncent également les actions du président Jair Bolsonaro.

La délégation de leaders de peuples autochtones lors de son passage à Paris, avant son arrivée à Bruxelles.
La délégation de leaders de peuples autochtones lors de son passage à Paris, avant son arrivée à Bruxelles. ©BELGA/Hans Lucas
Trois condamnés à mort, à l'effigie des peuples indigènes brésiliens, de l'Union européenne et de la Terre. Trois pendus, dont la survie repose uniquement sur les droits des peuples indigènes, les lois contre la déforestation et les biomes. L'image choisie est forte et le message envoyé a le mérite d'être clair. À côté de cette lugubre mise en scène, une délégation de représentants des peuples indigènes brésiliens a pris la parole devant le siège de la Commission...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité