À la rencontre des chauves-souris: "Les jeunes sont réceptifs, mais à part les pipistrelles et les vampires, ils n’y connaissent pas grand-chose"

Cet été, Natagora organise des animations dans des camps de mouvements de jeunesse. Les bénévoles sensibiliseront les jeunes à la protection des chauves-souris. Reportage.

Il est un peu plus de vingt heures quand Roland Wathieu arrive au camp de la 267e unité des Scouts et Guides Pluralistes de Herstal. Ce bénévole de Natagora va passer la soirée à sensibiliser les jeunes à la protection des chauves-souris. Et il n'en est pas à son coup d'essai : c'est la quatrième fois qu'il se rend dans un camp cette semaine. Il avait aussi participé à l'événement en 2019, déjà organisé dans le cadre de ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité