Vague de chaleur : fortes concentrations d'ozone lundi et mardi

Avec les fortes chaleurs, le seuil d'information européen pour les concentrations d'ozone risque d'être dépassé lundi et mardi, prévient la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine). Ce seuil, fixé à 180 microgrammes (µg) par mètre cube, a déjà été dépassé dimanche, à Gand.

Belga
Vague de chaleur : fortes concentrations d'ozone lundi et mardi
©Shutterstock

La concentration d'ozone maximale horaire dimanche à Gand a été atteinte à 17h00, avec 181 µg/m3, soit au-delà du seuil d'information européen, qui détermine le moment à partir duquel la population doit être avertie. En Wallonie, c'est à Engis que la concentration en ozone la plus élevée a été mesurée, avec 145 µg/m3 tandis qu'à Bruxelles, c'est à Uccle où ont été enregistrés 115 µg/m3.

La chaleur va s'accentuer lundi et mardi, ce qui n'améliorera pas la qualité de l'air. Lundi, les températures maximales sont prévues entre 31 et 35°C, avec un vent faible de secteur sud-est. Des concentrations moyennes horaires sont attendues entre 120 et 220 µg/m3.

La situation s'aggravera mardi, où la valeur de 40°C pourrait être atteinte, toujours sous un vent faible. Le risque de dépassement du seuil d'information européen est jugé "important", avec des concentrations moyennes horaires maximales attendues entre 160 et 220 µg/m3.

La qualité de l'air s'améliorera mercredi, avec des températures redescendant sous les 30°C et quelques averses attendues. Le seuil d'information ne devrait plus être dépassé.

La Celine recommande aux personnes plus sensibles à la pollution atmosphérique, c'est-à-dire les enfants, personnes âgées, souffrant de problèmes respiratoires..., d'éviter les efforts physiques inhabituels ainsi que tout exercice en plein air entre 12h00 et 22h00. Tout effort physique soutenu, comme du jogging, est fortement déconseillé.

L'Europe fait face à une vague de chaleur cette semaine, une conséquence directe du réchauffement climatique, selon les scientifiques, qui préviennent que ce phénomène météorologique est appelé à se répéter plus fréquemment.