Le "jour du dépassement" arrive de plus en plus tôt : à partir du 28 juillet, l'humanité vivra à crédit

En raison des déficits annuels persistants depuis 50 ans, l'humanité a accumulé une dette écologique correspondant à 19 ans de régénération planétaire.

Pour que la population mondiale continue à consommer comme elle le fait aujourd'hui, il faudrait disposer de 1,75 planète Terre. C'est le constat qui ressort des estimations de l'ONG Global Footprint Network, qui calcule chaque année depuis plus de 50 ans le Jour du dépassement de la Terre, date à laquelle la capacité biologique annuelle de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet