Un chercheur britannique représente en une image le déclin de la biodiversité ces dernières années: "Il faut faire prendre conscience que la biodiversité est à la base de la santé de la planète"

Inspiré par les "climate stripes", un professeur britannique a réalisé un graphique similaire représentant le déclin de la biodiversité.

Ad.R.
Un chercheur britannique représente en une image le déclin de la biodiversité ces dernières années: "Il faut faire prendre conscience que la biodiversité est à la base de la santé de la planète"
©FLEMAL JEAN-LUC

Une image vaut parfois mieux que mille mots. Cette expression s'applique à merveille aux "biodiversity stripes", dévoilées la semaine dernière par le chercheur britannique Miles Richardson. Ce dernier, professeur à l'université de Derby, a représenté à l'aide de bandes de couleur (des "stripes" en anglais) l'évolution de la biodiversité dans le monde, et son déclin depuis 1970.

Grâce aux données d'un rapport de Living Planet datant de 2020, Miles Richardson a calculé une variation moyenne de la biodiversité pour chaque année, et attribué des couleurs du vert (couleur symbolique d'une faune et d'une flore vivaces) au gris (symbole d'un manque de vie) à chaque année. Et le résultat est frappant: si les premières bandes sont très vertes, elles deviennent jaunes puis grises sur la fin.

Un chercheur britannique représente en une image le déclin de la biodiversité ces dernières années: "Il faut faire prendre conscience que la biodiversité est à la base de la santé de la planète"
©Miles Richardson

Ces "biodiversity stripes" montrent donc en une seule image comment la population de mammifères, d'oiseaux, de poissons, d'amphibiens et de reptiles a diminué de 68% en moyenne, dans le monde, depuis 1970. Des données relevées par Living Planet, prenant en compte plus de 20.000 populations de 4.000 espèces. "Espérons que les biodiversity stripes contribueront à sensibiliser le public au déclin de la faune sauvage", a déclaré le professeur britannique, qui souhaite que la population mondiale se rende compte du lien entre la diminution de la biodiversité et le bien-être humain. "Il faut faire prendre conscience que la biodiversité est à la base de la santé de la planète et que l'homme fait partie de la toile de la vie", a conclu Miles Richardson.

Les fameuses "climate stripes"

Pour créer son graphique, Miles Richardson s'est inspiré des "climate stripes" crées en 2018 par le professeur de l'université de Reading, Ed Hawkins. Ce dernier voulait montrer clairement en une seule image à quel point les températures moyennes ont grimpé sur la Terre en l'espace de deux siècles. Sur ces "climates stripes", qui ont eu un grand impact auprès des experts du climat, "chaque bande représente la température moyenne pour une année donnée, par rapport à la température moyenne sur l'ensemble de la période", explique l'université de Reading. Les couleurs varient du bleu - les années plus froides que la moyenne - au rouge, qui symbolise les années plus chaudes.

Un chercheur britannique représente en une image le déclin de la biodiversité ces dernières années: "Il faut faire prendre conscience que la biodiversité est à la base de la santé de la planète"
©Ed Hawkins