Comment Paris se prépare à vivre une canicule à 50 degrés

La capitale française veut se préparer aux prochaines vagues de chaleur.

La rédaction
Comment Paris se prépare à vivre une canicule à 50 degrés
©Shutterstock

L'Europe occidentale a vécu une canicule sans précédent cet été. Les records de températures ont été battus les uns après les autres. Il s'agit d'un des effets visibles du réchauffement climatiques dont les conséquences ne vont cesser de s'aggraver dans les années à venir. "Ce n'est ni une prophétie, ni une intuition, ni une hypothèse. Nous sommes dans un nouveau régime climatique dans lequel certains souffrent déjà, et qui va encore se dégrader", expliquait l'élu écologiste de la ville au journal Le Monde, "La question de l'habitabilité se pose à moyen terme à Paris si l'on ne fait rien."

C'est pourquoi, la Ville de Paris veut se munir de mesures efficaces pour prévenir les futures vagues de chaleur. Ainsi, la capitale française va lancer son opération "Paris à 50°C" dans le courant du mois d'octobre. L'opération consiste à plonger deux quartiers d'un même arrondissement (qui n'a pas encore été défini) dans un scénario caniculaire fictif.

"Cet exercice va simuler une canicule qu'on a pas encore vécue, plus longue et avec un phénomène de dôme de chaleur à 50°C", a détaillé Pénélope Komitès, adjointe au maire de Paris à nos confrères du Parisien. Le but est de tester des dispositifs déployés par la Ville de Paris : "Des brumisateurs mobiles, des salles rafraîchies ou encore des ombrières, par exemple."

Mais un autre objectif de l'opération est d'observer la réaction des habitants des quartiers : "Les crises, on y a survécu, mais elles peuvent se reproduire", poursuit l'adjointe, "Et même si le futur est engagé avec des inquiétudes, cette stratégie de résilience ne doit pas être anxiogène."