L'ouragan Nicole, retrogradé en tempête tropicale, frappe la Floride

L'ouragan Nicole a atteint jeudi la Floride, dans le sud-est des Etats-Unis, avant de s'affaiblir en tempête tropicale, faisant toutefois redouter des destructions et le report d'une importante mission spatiale.

<p>Les vents extrêmement violents de l'ouragan Nicole ont commencé à balayer l'archipel des Bermudes jeudi</p>
Les vents de l'ouragan Nicole peuvent être extrêmement violents ©NOAA/AFP

L'ouragan a touché terre tôt dans la matinée le long de la côte atlantique de cet Etat, juste au sud de Vero Beach, selon un bulletin diffusé à 08H00 GMT par le Centre national des ouragans (NHC), basé à Miami.

Le NHC a toutefois indiqué une heure plus tard que cet ouragan de catégorie 1 -un phénomène rare en cette période avancée de l'année- avait faibli, les vents les plus forts passant de 120 à 110 km/h, et était désormais classé comme tempête tropicale.

En plus de craintes de dégâts, Nicole a amené la Nasa à envisager de décaler le lancement très attendu d'une fusée, qui avait déjà été reporté.

L'impact du passage mercredi de l'ouragan sur l'archipel des Bahamas n'était pas encore connu au moment de son arrivée en Floride.

Nicole arrive quelques semaines après l'ouragan Ian, l'un des plus puissants enregistrés aux Etats-Unis, qui avait fait plus d'une centaine de morts en Floride.

Un avis d'alerte a été diffusé pour la côte est de cet Etat, allant de la ville de Boca Raton jusqu'à la limite entre les comtés de Flager et Volusia, a indiqué le NHC.

Quatre comtés ont fait l'objet d'ordres d'évacuation obligatoire, selon les services de gestion des situations d'urgence de Floride.

Menaces sur Artemis 1

Le gouverneur de l'Etat, le républicain Ron DeSantis, a quant à lui déclaré que 45 des 67 comtés floridiens étaient en état d'urgence.

Il a ajouté que 16.000 personnes avaient été mobilisées pour faire face aux coupures de courant, et que 600 personnels de la Garde nationale étaient aussi placés en alerte.

Nicole menace de toucher notamment le centre spatial Kennedy, près de la ville d'Orlando, où l'ouragan a déjà contraint la Nasa de reporter le lancement de sa plus puissante fusée jamais construite, du 14 au 16 novembre.

Une éventuelle nouvelle date pour la mission Artemis 1 a désormais été programmée au 19 novembre.

La fusée nommée SLS est conçue pour résister à des vents de 74,4 noeuds, soit environ 137 km/h.

Cet été, deux tentatives de décollage avaient été annulées au dernier moment, à cause de problèmes techniques, puis l'engin de 98 mètres de haut avait dû être rentré fin septembre dans son bâtiment d'assemblage pour être protégé de l'ouragan Ian.

La fusée, dont la valeur est estimée à plusieurs milliards de dollars, ne se trouve de nouveau sur son aire de lancement que depuis quelques jours.

La mission test Artémis 1, sans astronaute à bord, doit marquer le tout premier vol du grand programme américain de retour sur la Lune.