Un loup devenu trop proche des humains pose problème aux Pays-Bas: "La situation est très dangereuse"

Les organisations environnementales néerlandaises souhaitent que les autorités décident du sort du loup. Selon elles, il faut soit le chasser du parc national De Hoge Veluwe, soit l'abattre.

BEST QUALITY AVAILABLE This handout picture, distributed on Monday 13 August 2018 by the Agentschap Natuur en Bos shows a wolf that was spotted in the region of the Beverlo Nature reserves 'Bosland' and the military area 'Kamp van Beverlo'. Nine sheep have been killed in the same region since last week. Instituut voor Natuur en Bosonderzoek confirms that this is a second wolf in Flanders, after she-wolf Naya. BELGA PHOTO HANDOUT

Le loup devenu (trop) habitué à la présence des êtres humains dans le parc national De Hoge Veluwe, aux Pays-Bas, doit être chassé hors du parc ou abattu, plaident jeudi les organisations néerlandaises Natuurmonumenten et Zoogdiervereniging.

Si ces organisations sont plutôt en faveur du retour du loup aux Pays-Bas, elles considèrent que la "situation est devenue aiguë, très dangereuse" alors que le loup s'approche désormais des gens.

Ces dernières semaines, plusieurs signalements pour un loup au "comportement contre nature" et qui ose s'approcher des êtres humains ont été enregistrés. Cela pourrait mener à des situations dangereuses et les gardes de la province sont désormais équipés de balles de paintball pour pouvoir effrayer l'animal. Ils doivent cependant encore obtenir l'autorisation préalable de la police.

Les organisations de protection de la nature plaident pour que les forces de l'ordre prennent des mesures immédiates en raison de cette "situation indésirable et dangereuse".

Natuurmonumenten et Zoogdiervereniging souhaitent également que le loup puisse être endormi afin de lui apposer un émetteur GPS. Le parc Hoge Veluwe devrait également ouvrir ses clôtures afin que l'animal puisse en sortir.

L'ultime recours serait d'abattre le loup, ce qui serait possible, selon ces organisations, au vu d'une situation exceptionnelle. Le loup est protégé en Europe ce qui signifie qu'il ne peut être dérangé, chassé ou abattu.