Le Radio des bois tour sensibilise les jeunes aux enjeux climatiques

Le Radio des bois tour propose une animation interactive et musicale aux enfants de 7 à 12 ans dans le but de les informer sur les problématiques environnementales.

Laura Vliex
Des artistes présentent des spectacles interactifs sur l’écologie dans les écoles.
Des artistes présentent des spectacles interactifs sur l’écologie dans les écoles. ©D.R.

Plus qu’un simple spectacle, le Radio des bois tour, qui se rend directement dans les écoles volontaires, est une séance ludique et pédagogique conçue spécialement pour un public jeune. “Les artistes racontent l’histoire d’un ours polaire qui refuse de parler aux humains car ils abîment sa maison, la banquise”, nous explique Gabriel Alloing, directeur de la Ferme du Biéreau, à Louvain-la-Neuve, qui a cocréé ce projet avec le WWF et la Compagnie Lézards cyniques. “Avec les enfants, poursuit Delphine Delire, directrice adjointe du département des programmes jeunesses au sein du WWF, il va essayer de trouver des solutions, applicables à l’échelle de chacun, pour lutter contre la déforestation, la pollution plastique, le réchauffement climatique ou encore la perte de la biodiversité.

Solutions concrètes

En plus d’éveiller les jeunes à ces enjeux fondamentaux, le Radio des bois tour a surtout pour ambition de proposer des solutions concrètes. “Car, le changement, c’est maintenant, dit Gabriel Alloing, qui souligne que la jeune génération est déjà très informée sur les problématiques climatiques. C’est logique, ils en entendent parler dans les médias. Mais le contenu proposé dans la presse, dans les journaux télévisés, n’est pas forcément adapté pour eux. Ils n’ont pas les clefs qui leur permettent de comprendre quel est leur rôle là-dedans. On leur propose ici quelque chose de plus concret. Quand on leur pose la question, on voit à quel point ils ont envie de s’impliquer. Par exemple, quand on leur dit que la température de la planète a augmenté d’un degré ces dernières années, cela leur semble minime. Alors, on compare à leur propre température corporelle. 37 degrés, vous allez bien, mais à 38 degrés, vous êtes malade. ”

5 000 enfants informés

Au total, plus de 50 séances ont été organisées dans les six provinces de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sensibilisant ainsi près de 5 000 enfants en seulement un mois et demi de temps, le tout gratuitement, grâce au soutien de partenaires et des pouvoirs publics. “On espère pouvoir réitérer le projet, poursuit Delphine Delire, mais tout dépendra évidemment des subsides que l’on reçoit.” La tournée, qui s’arrêtera le 23 décembre prochain, compte encore quelques places disponibles. “On a reçu énormément de candidatures, dit Gabriel Alloing. Les écoles sont vraiment soucieuses d’accueillir l’activité et peuvent postuler sur le site du WWF. Même les enseignants nous ont confié qu’ils avaient appris des choses aux cours de ces séances.” Car, si le script du spectacle a été écrit et proposé par la Ferme du Biéreau, il est alimenté de données scientifiques, revues par les experts du Ranger Club, le club des protecteurs de la nature du WWF dont la mission est de proposer des activités scolaires et parascolaires pour les jeunes afin qu’ils puissent passer concrètement à l’action et obtenir des trucs, astuces et conseils quant aux actions qu’ils peuvent mettre en place de façon ludique.

Pour aller plus loin

Celles et ceux qui n’auraient pas la chance d’assister à l’une de ces séances qui durent approximativement 1 heure peuvent aussi écouter les chansons de Radio des Bois sur toutes les plateformes de streaming audio. En plus de ces morceaux, le WWF, la Ferme du Biéreau et la Compagnie Lézards cyniques proposent aussi des fiches pédagogiques, des quiz, des clips vidéo qui permettent aux jeunes d’aller encore plus loin dans leur réflexion.

Infos et inscriptions via wwf.be/fr/ecoles/radio-des-bois

Au total, plus de 50 séances ont été organisées dans les six provinces de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Au total, plus de 50 séances ont été organisées dans les six provinces de la Fédération Wallonie-Bruxelles. ©D.R.