Les températures en avril 2020 dans le monde ont été quasiment égales à celles d'avril 2016, le plus chaud jamais enregistré, selon le service européen Copernicus en charge du changement climatique. 

"Les températures mondiales ont globalement été égales à celles du précédent mois d'avril le plus chaud enregistré (avril 2016)", a indiqué mardi Copernicus dans un communiqué, précisant qu'avril 2020 avait connu une température moyenne inférieure à 2016 d'un "insignifiant 0,01°C".

Avril 2020 a par contre dépassé de 0,08°C le troisième avril le plus chaud, 2019, et de 0,70°C la moyenne enregistrée entre 1981 et 2010.

Les températures les plus au-dessus des moyennes (1981/2010) ont été relevées sur les régions eurasiatique, notamment la Sibérie, au Groenland, sur l'océan Arctique, en Antarctique, sur les côtes de l'Alaska.

Elles ont également largement dépassé la moyenne au Mexique, dans l'ouest de l'Australie et sur des parties d'Afrique centrale et de l'ouest.

En Europe, les températures ont nettement dépassé la moyenne à l'ouest du continent, mais sont restées dessous dans le nord-est, tout comme dans le centre du Canada, ou sur des parties d'Asie du sud et du sud-est.

En Belgique, l'IRM (l'Institut royal météorologique) a enregistré une température moyenne (sur 24 heures) à Uccle au mois d'avril de 12,6°C. Elle se situe au-delà de la normale qui est de 9,8°C. L'IRM a souligné que la moyenne mensuelle des températures maximales a atteint 18,3°C. Il s'agit du troisième mois d'avril le plus chaud depuis 1833, derrière le record de 2007 (20,5°C) et 2011 (19,6°C).

Après une décennie record, qui s'est conclue avec une année 2019 qui était la deuxième plus chaude jamais enregistrée sur la planète, le début des années 2020 conserve la même tendance.