Environnement La vague de chaleur qui déferle sur notre pays depuis une semaine a suscité un mouvement de foule vers la Côte ce week-end. Avec des températures avoisinant les 35 degrés, les Belges ont été chercher un peu de fraîcheur près du littoral. 

Selon VTM, pas moins de 125.000 touristes ont frôlé le sable de Knokke, Coxyde, Ostende et autres. Malheureusement, les images qui ressortent de ce premier vrai week-end estival sont alarmantes. En effet, comme on peut le voir sur une vidéo de nos confrères de VTM ainsi que sur des clichés postés sur les réseaux sociaux, la plage de Blankenberge est laissée dans un état déplorable par les touristes. Emballages alimentaires, bouteilles en plastique, canettes, mégots de cigarettes,... jonchent le sol. Des sacs remplis de déchets sont déposés autour des poubelles. 



Selon De Standaard, c'est à peu près 25 tonnes de déchets que les touristes laissent derrière eux chaque week-end à la Côte. Un phénomène qui inquiète les bourgmestres des communes du littoral qui dépensent chaque année de grosses sommes d'argent pour assurer la propreté des plages. Carl Decaluwé, gouverneur de Flandre Orientale, a appelé dans le quotidien flamand à ce que soit adoptée une politique plus stricte à ce sujet. Pour ce dernier, il est primordial que des amendes soient attribuées aux touristes qui polluent les plages, invitant les bourgmestres des communes côtières à se coordonner à ce sujet.



Une idée qui ne fait pas l'unanimité. La bourgmestre de Blankenberge a fait savoir au Standaard qu'elle n'était pas en faveur de telles mesures. "Nous ne voulons pas d'une police des plages. Les gens viennent ici pour se détendre. Nous voulons qu'ils se sentent bien. De plus, il est compliqué de prendre quelqu'un sur le fait et sur les déchets, il n'y a pas de nom donc il est presque impossible de savoir qui les a laissés là", a expliqué la bourgmestre nationaliste.