Alors que le Sommet des Nations-Unies sur le climat se déroule en ce moment à New-York, des chercheurs de l'Université de Californie ont publié un article dans la revue Geohealth qui met en évidence un nouvel aspect du changement climatique : les coûts que représentent celui-ci sur la santé.

Les résultats se concentrent sur les événements climatiques et démontrent qu'en 2012 seulement, ils se chiffrent à environ 10 milliards de dollars. Sur cette seule année, des feux de forêt et des ouragans ont frappés les États-Unis. Le réchauffement climatique entraîne un certain nombre de risques pour la santé, l’aggravation des vagues de chaleur par exemple touche particulièrement les personnes fragiles.

Les phénomènes météorologiques extrêmes influencent la santé des gens de manière générale, allant de la perturbation du sommeil à la réduction des effets médicamenteux. Une étude en Australie a montré une corrélation entre une hausse d'admission à l'hôpital et les vagues de chaleur. L'étude américaine s'est intéressée à dix événements qui ont eu lieu durant l'année 2012.

Ces événements s’étendaient sur 11 états : les feux de forêt au Colorado et à Washington, la prolifération d’algues en Floride, la maladie de Lyme transmise par les tiques au Michigan, l'ouragan Sandy au New Jersey et à New York, la pollution atmosphérique par l’ozone au Nevada, le pollen allergène en Caroline du Nord, les conditions météorologiques extrêmes en Ohio, l'éclosion du virus du Nil occidental par les moustiques au Texas et la chaleur extrême au Wisconsin.

Ces catastrophes climatiques ont débouché sur environ 900 décès, 21 000 hospitalisations et 18 000 visites à l’urgence et ont coûté 10 milliards de dollars. Les chercheurs affirment cependant que cela pourrait coûter jusqu'à 25 milliards.

Pour chacun de ces cas les chercheurs ont analysé les données de surveillance de la santé recueillies par l’État, les rapports fédéraux et d’autres données publiées sur le nombre de décès, d’hospitalisations et de visites à l’urgence pour calculer les coûts liés à la santé. Ces coûts comprennent les coûts directs des pertes de vie et des soins médicaux, ainsi que les dépenses associées à la perte de salaire, aux soins et aux médicaments prescrits. 

Les principaux systèmes d’assurance-maladie financés par les contribuables subissent également des pertes puisqu'en moyenne, 64% des coûts doivent être pris en charge par Medicaid.