Introduits pour la première fois au zoo de Apple Valley en 1978, les bœufs musqués sont originaires du Groenland ou de l'extrême nord canadien. Des lieux où les températures moyennes sont beaucoup plus fraîches que dans le Midwest, où plusieurs d'entre eux vivent en captivité.

Dans un communiqué publié jeudi dernier, le zoo du Minnesota a indiqué que deux bœufs musqués avaient été abattus, en raison des changements d'humidité et des saisons, en plus des températures plus élevées.

Les animaux étaient deux femelles souffrant de problèmes liés à l'âge qui étaient "aggravés par la chaleur du printemps et de l'été", selon le communiqué du zoo américain.

Le quotidien The Independant, qui révèle l'information, affirme que les températures moyennes du Minnesota ont augmenté d'1,1 degré depuis le début du XXe siècle. L'Etat américain situé le plus au Nord, après l'Alaska, a connu sept de ses dix années les plus chaudes depuis 2000. 

Connu, le problème de ces changements de températures avaient été mis sur la table de la direction du zoo qui avait décidé d'arrêter à l'époque l'élevage de boeufs musqués. Les acquisitions de nouveaux animaux de ce type ont dès lors été stoppées et le troupeau s'est amoindri avec le temps, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que ces deux femelles. Devenues âgées, elles étaient, selon le zoo du Minessota, encore plus éprouvées "par la chaleur du printemps et de l'été" au fil des années. 

La décision de les euthanasier a été prise après une "longue conversation entre les vétérinaires, les conservateurs et les dirigeants du zoo", précise le Dr. Taylor Yaw, directeur du département de la santé animale de l'établissement. Rappelant la "responsabilité des équipes envers ces animaux, il est convaincu d'avoir fait "le choix le plus humain possible".