Le président américain Donald Trump a affirmé mercredi à Davos qu'il "aurait adoré" y rencontrer la jeune militante du climat Greta Thunberg, qu'il avait critiquée implicitement mardi par discours interposés.

"J'aurais adoré la voir, lui parler", a déclaré M. Trump lors d'une conférence de presse en marge du Forum économique mondial. Considère-t-il toujours le réchauffement climatique comme "un canular"? "Non, pas du tout, mais certains aspects le sont", a-t-il répondu, sans précisions, jugeant "irréalistes" les exigences de militants environnementaux.