À l'heure où la lutte contre le réchauffement climatique a pris une place de taille au niveau mondial, la scène qui se déroule en Autriche dérange. Et pour cause, des images montrent des pelleteuses détruisant un glacier dans le cadre de l'aménagement d'un domaine skiable. L'immense projet vise à fusionner les deux domaines de Pitztal et Ötztal, selon Montagnes Magazines. Est prévu pour cela le nivellement de 64 hectares du glacier de Pitztal et le retrait de pas moins d'1,6 hectare de glace, afin de former des pistes de ski.

Le 24 juin dernier, le club alpin autrichien ainsi que les associations Amis de la Nature et WWF (World Wildlife Fund) ont demandé l'arrêt pur et simple de cette nouvelle construction. Mais n'ayant pas obtenu gain de cause, le chantier a bel et bien commencé. "Ce qui se passe est unique selon moi, je n'avais jamais vu cela, explique Sylvain Coutteran, glaciologue et géomorphologue, à Montagnes Magazine. C'est à l'image de la destruction de la forêt amazonienne. Nous allons droit dans le mur, et allons le payer. L’homme ne tire pas les leçons du passé".

C'est l'association WWF qui est à la base des clichés immortalisant les pelleteuses creusant la surface du plus haut glacier du Tyrol.

La destruction d'un glacier peut avoir de nombreuses conséquences. Jouant notamment un rôle de régulateur thermique et climatique, ce dernier a également un effet sur les stocks d'eau disponibles. "La destruction des glaciers avec des infrastructures qui consomment de l’énergie est révélateur de l'échec de la politique climatique et environnementale de l'Autriche", estime l'écologiste Josef Schrank du WWF, dans une interview à Montagnes Magazine.

© WWF/Vincent Sufiyan

Des travaux de préparation "réalisés chaque année"

Après vérification de l'AFP, la destruction de ce glacier ne serait pas effectuée en vue de l'élargissement d'un domaine skiable. Contrairement à ce qu'affirmait Montagnes Magazine, les travaux seraient "réalisés chaque année" en vue des saison automne et hiver. “Afin de garantir la sécurité des skieurs”, les pelleteuses doivent creuser la glace pour façonner les pentes et combler les crevasses de neige et de glace pilée, a indiqué le gestionnaire de la station à l'AFP.