"La demande des jeunes d’accéder à une alimentation plus durable est bien réelle mais les obstacles sont encore nombreux", estime un communiqué du Forum des jeunes en marge de la journée internationale des luttes paysannes, qui se tiendra ce samedi 17 avril. 

L'organe d’avis officiel des jeunes belges francophones de 16 à 30 ans s’est intéressé à la thématique de l’alimentation durable chez les jeunes. L'enquête, menée en ligne, avait pour objectif "d’identifier les obstacles rencontrés par les jeunes qui souhaitent se nourrir d’une manière plus durable."

"Rupture générationnelle"

Résultat de l'enquête : "90% des jeunes interrogés estiment que nos habitudes alimentaires impactent le changement climatique et la biodiversité." "Confrontée à la nécessité d’opérer une transition sociale-écologique pour faire face aux grandes urgences de notre temps, elle incarne une forme de rupture générationnelle, y compris sur les questions d’alimentation", poursuit le communiqué. "La majorité des jeunes essaye de se nourrir de façon plus durable que ce dont elles et ils avaient l’habitude en grandissant. 85% des jeunes interrogés estiment avoir augmenté leur consommation de fruits et légumes de saison et 82% leur consommation de produits locaux."
 
Le Forum des jeunes pointe "le manque d’information, la précarité alimentaire, l’offre insatisfaisante" en tant qu'obstacles à la "la mise en place concrète de stratégies de transition alimentaire." 
"Les jeunes expriment un souhait puissant de voir émerger un système d’alimentation durable : il est urgent de leur donner les moyens de cette transition", conclut le communiqué.