La quantité de glace sur la surface de la terre a fondu de 28 billions (soit 28.000 milliards) de tonnes entre 1994 et 2017.

Le rythme de fonte de glace a augmenté de 57% depuis le début des années 1990, ont constaté les chercheurs issus de l'université de Leeds.

L'augmentation de 800 milliards à 1.200 milliards de tonnes par an peut, selon eux, être attribuée à la fonte accélérée des glaciers de montagne, des calottes glaciaires de l'Antarctique et du Groenland et de la plateforme glaciaire de l'Antarctique. Le niveau mondial des mers a augmenté de 34,6 millimètres au cours de la même période.

L'enquête souligne qu'il ne fait aucun doute que la majeure partie de la fonte de glace dans le monde est le résultat direct du réchauffement climatique.

Un peu plus de la moitié (58%) de la perte de glace est à situer dans l'hémisphère nord, contre 42% dans l'hémisphère sud. L'Antarctique et le Groenland sont les plus touchés.