Les jeunes militants pour le climat ont accordé jeudi un 4 sur 10 à la Belgique pour sa politique en matière environnementale. 

A la veille du Conseil européen sur le plan de relance pour soutenir l'économie après la crise du coronavirus, les jeunes militants ont interpellé leurs dirigeants pour qu'ils placent le 'Green Deal' au cœur de la reprise, en leur attribuant une note au passage. Ils s'appuient sur la note du "Climate change performance index", de 4,5/10, encore rabotée: la Belgique est en effet l'un des neuf pays membres de l'Union européenne, et le seul parmi les fondateurs, à ne pas avoir signé l'appel des ministres de l'Environnement pour maintenir les ambitions climatiques malgré la crise.

"Un échec", a souligné Adelaïde Charlier, représentante de Youth for Climate en Belgique, lors d'un direct sur les réseaux sociaux. "Nous sommes aussi classés 20e sur 27. La Belgique, en tant que pays fondateur, doit pouvoir suivre le chemin que prend l'Union", insiste la militante.

Dans le détail, la Belgique écope d'un 3 sur 10 en énergies renouvelables, d'un 4 en politique climatique, d'un 4+ pour sa consommation énergétique et d'un 6- pour ses émissions de gaz à effet de serre.

Les militants invitent les décideurs européens à adopter des objectifs plus ambitieux pour 2030, en s'engageant à réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 55% et même 65%, contre 40% actuellement. Ils prônent également une reprise économique fondée sur le Green Deal, le plan de la Commission pour une Europe plus durable.