En raison des conditions océaniques et atmosphériques, "cette année nous nous attendons à des tempêtes plus fortes et plus longues que la moyenne", a expliqué Gerry Bell, chef prévisionniste pour les ouragans à l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA).

La NOAA, qui avait déjà averti en mai que l'Atlantique connaîtrait une saison 2020 probablement "au-dessus de la normale", a ainsi revu ses prévisions à la hausse.

L'institution, qui prévoyait entre 13 et 19 tempêtes, s'attend désormais à la formation d'entre 19 et 25 dépressions tropicales, dont 7 à 11 pourraient se transformer en ouragans.

Entre trois à six d'entre eux pourraient atteindre la catégorie 3 ou plus, charriant des vents d'au moins 178 km/h.

"C'est l'une des prévisions saisonnières les plus actives que NOAA ait émise en 22 ans d'existence", a précisé le secrétaire au Commerce américain, Wilbur Ross.

La saison dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, avec un pic en août et septembre. La moyenne annuelle est de six ouragans, dont trois majeurs.